Actualités

Marie-Paule Hille élue maître de conférences à l’EHESS

Vie de l'École - Marie-Paule Hille a été élue maître de conférences à l’EHESS par l’assemblée des enseignants en avril 2016 avec un projet de recherche intitulé Histoire et anthropologie du monde musulman chinois. Aspects politiques, religieux et économiques, XIXe-XXIe siècles.Marie-Paule Hille est historienne et anthropologue. Elle étudie sous ses aspects politiques, religieux et économiques la société musulmane de langue chinoise implantée dans le nord-ouest de la Chine (Gansu-Ningxia-Qinghai) du milieu du XIXe siècle à nos jours en combinant une approche historique et anthropologique.Quel rôle les musulmans ont joué dans la vie politique régionale et nationale en Chine ? Quelles transformations religieuses ont eu lieu au sein de cette société musulmane ? Quels modèles économiques originaux ont pu émerger de ces milieux politico-religieux ? Ces questions historiques et anthropologiques, nécessaires pour notre compréhension du monde chinois et de l’islam mondial, sont au cœur de son programme de recherche et d’enseignement. Histoire et anthropologie politique Quel a été le rôle des musulmans dans la militarisation croissante de la société du nord-ouest après les grandes révoltes musulmanes, notamment celles du milieu du XIXe siècle ? Comment les loyautés se sont construites puis défaites dans des moments révolutionnaires particulièrement violents ? Quelles élites religieuses ont été intégrées au programme de réformes dès la prise du pouvoir par le Parti communiste en 1949 avant d’en être évincées dans des moments politiques plus radicaux ?À partir d’enquêtes de terrain et d’études contextualisées et situées, Marie-Paule Hille questionne en premier lieu les processus politiques qui ont conduit une minorité religieuse vivant dans des régions éloignées du pouvoir central à participer de façon de plus en plus active et visible à la vie politique. L’ethnographie du politique proposée vise à tenir ensemble des données sur le savoir-faire des gouvernants et sur le savoir-faire des gouvernés dans les relations de pouvoir. Histoire et anthropologie religieuseComment le soufisme s’est-il développé en Chine ? Dans quelle mesure la société chinoise, de par sa structure lignagère et de par sa haute culture, a constitué un terreau fertile à son implantation ? En quoi les milieux environnants, bouddhistes et taoïstes, ont favorisé les expressions d’une mystique musulmane dans le nord-ouest de la Chine ?Marie-Paule Hille s’intéresse à l’histoire et aux développements récents du soufisme dans le nord-ouest de la Chine. Elle propose de montrer comment les confréries soufies, constituées en îlots de pouvoir religieux, politique et économique, ont été perçues par les différents pouvoirs politiques, que ce soit les généraux de l’empire chargés de réprimer leurs révoltes ou les cadres du parti chargés de démanteler leur structure politico-religieuse. Histoire et anthropologie économique Le Xidaotang, courant minoritaire de l’islam chinois apparu à la fin du XIXe siècle dans le sud du Gansu, a connu un vif succès économique pendant la première moitié du XXe siècle et constitue encore aujourd’hui un modèle de développement économique original. Sur quoi repose l’originalité de ce modèle économique ?Pour mieux comprendre les succès commerciaux du Xidaotang durant la première moitié du vingtième siècle, Marie-Paule Hille entend ethnographier les notions de bien commun, de sacrifice et de qualification éthique qui ont été au centre de la vie collective du daotang, une organisation socio-économique complexe qui s’apparente à un phalanstère. Elle se propose de pousser plus loin l’enquête qu’elle a menée avec Bianca Horlemann et Paul Nietupski dans Muslims in Amdo Tibetan Society (Lexington Books, 2015) en étudiant les réseaux politiques, sociaux et religieux qui soutenaient ce système économique et qui s’étendaient des marches tibétaines aux zones côtières de la Chine.

Lire la suite

Archivilles d'Asie. Archives et architectures des villes d’Asie

Exposition - Mercredi 30 mars 2016 - 12:30Après « Littérature jeunesse », « Amour et érotisme en Asie », « Regards croisés : France, Asie du Sud, Asie du Sud-Est », « L'Asie en fêtes », les documentalistes-bibliothécaires de la Maison de l'Asie organisent une exposition de mise en valeur thématique des fonds de la Maison de l'Asie.L'exposition Archivilles d'Asie s'articule avec Urbanités coréennes, colloque cinéma-sciences sociale organisé à la Cité de l'architecture et du patrimoine et labellisé pour les Années croisées France / Corée.

Lire la suite

A Crossing Industry. Le jeu vidéo comme dispositif artistique et documentaire critique

Séance spéciale de séminaire - Mardi 17 mai 2016 - 11:00Cette présentation propose une restitution du processus de conception et de développement d’un jeu vidéo documentaire et artistique. Intitulé A Crossing Industry, ce jeu porte sur le fonctionnement du régime de séparation israélien en Cisjordanie dans les années suivant la fin de la seconde Intifada (2007-2010). Son élaboration, toujours en cours, est effectuée par une équipe transdisciplinaire composée d’un anthropologue (Cédric Parizot), d’un artiste (Douglas Edric Stanley), d’un philosophe (Jean Cristofol) et de dix étudiants de l’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence. Il s’agit d’envisager comment la technologie vidéo ludique a permis d’articuler une démarche documentaire dont l’objectif est de modéliser une analyse ethnographique, avec une démarche artistique animée par ses propres enjeux esthétiques et poétiques.IntervenantCédric Parizot, CNRSEntrée libre dans la limite des places disponibles.

Lire la suite

Des comptes en or et vermeil : la dimension économique des rituels et des temples à Taiwan

Le Bateau des Rois de Hsiaolung (Tainan) consommé par les flammes d'un bucher de papiers-monnaie d'offrande © Fiorella Allio, 2005Séance spéciale de séminaire - Mardi 19 avril 2016 - 11:00La rationalité de la stratégie de développement économique de Taiwan n’a pas effacé la place du religieux dans le paysage social de l’île et surtout celle de la religion populaire, legs des migrants chinois venus il y a plusieurs siècles du Fujian et du nord Guangdong. La large mobilisation et participation des locaux pour financer la construction des temples et célébrer des rituels collectifs de grande envergure, nous indique avec force qu’une part du monde taiwanais reste « enchanté ». Cette présentation vise à pénétrer plus intimement dans la gestion des temples et de l’économie religieuse, mais surtout, en reprenant les termes d’une discussion anthropologique portant sur ce que l’on a usage de désigner par « économie du don » (gift economy), se propose d’examiner dans le détail, à partir de l’exemple des temples du sud de Taiwan et du cas privilégié des rituel inter-villageois de Saikang (Tainan) (procession et Bateau des Rois), comment les phénomènes d’échanges qui s’y déroulent n’ont pas de pertinence sur le plan de l’économie marchande mais renvoient à un système oblatif englobant, dont il convient d’analyser les pourtours et les modalités, et par lequel la société locale régule les dangers qui la menace, se positionne dans son rapport au monde et tente de maîtriser son devenir, sur le plan symbolique et social.IntervenanteFiorella Allio (CNRS, IrAsia, Aix-Marseille)Dans le cadre du séminaire de François Gipouloux « Aux origines de la mondialisation : histoire économique comparée Asie Europe, 1500-2000 ».

Lire la suite

Beijing Silvermine. Une histoire de l’argentique populaire chinois

Séance spéciale de séminaire - Mardi 05 avril 2016 - 11:00Thomas Sauvin interviendra sur l'histoire de l’argentique populaire chinois. Il a vécu une dizaine d’années en Chine et depuis mai 2009, il récupère des centaines de milliers de négatifs destinés à la destruction, dans une zone industrielle située au nord de Pékin où se trouve une entreprise de recyclage de nitrate d’argent, d’où le nom de la collection Beijing Silvermine.Ce fonds porte sur la Chine des années 1985-2005, il montre les Chinois dans leur vie quotidienne chinoise et surtout lorsqu’ils se prennent en photos, c’est à dire dans leurs loisirs, de la fin de la révolution culturelle à l’avènement du numérique.Une partie de la collection est en ligne sur Instagram, elles revivent aussi via de nombreuses animations proposées par Thomas Sauvin.IntervenantThomas Sauvin, collectionneurConférence dans le cadre du séminaire de Caroline Bodolec et de Jacqueline Nivard « Images fixes et animées pour l’histoire et l’anthropologie de l’Asie Orientale. En quoi le numérique a-t-il bouleversé nos pratiques ? ». Entrée libre dans la limite des places disponibles

Lire la suite

Les manuels de géométrie dans le Japon de l'ère Meiji (1868-1912)

Séance spéciale de séminaire - Mardi 22 mars 2016 - 14:00Durant l’ère Meiji, afin d’occuper une position forte dans le concert des nations, le gouvernement japonais engage le pays dans un mouvement de modernisation, basé sur l’importation des modèles occidentaux. Durant cette période, l’enseignement traditionnel des mathématiques est complètement abandonné et, parallèlement, le livre japonais change radicalement de forme.Nous nous intéresserons à différents manuels de mathématiques publiés dans la deuxième moitié du XIXe siècle pour mettre en parallèle l’histoire des mathématiques et l’histoire du livre. Nous verrons que les manuels sont des témoins de la révolution des techniques d’impression et de la mise en livre qui caractérise l’ère Meiji mais aussi que le contenu de ces ouvrages est lui-même déterminé par l’évolution des caractéristiques du livre.IntervenantMarion Cousin, SPHERE & IAOEntrée libre dans la limite des places disponibles.

Lire la suite

Intermède sino-sénégalais : Doudou et ses belles-mères

Séance spéciale de séminaire - Mercredi 16 mars 2016 - 09:00Dans un discours prononcé à Dar es Salaam en mars 2013, Xi Jiping a évoqué le succès que remporte en Afrique la série chinoise « Doudou et ses belles-mères » qui réussit à s’imposer face aux séries télé étrangères omniprésentes mais sous-titrées. « Doudou » n’est pas sous-titrée, mais postsynchronisée. Les Africains comme les Chinois ne peuvent rester insensibles à l’argument de la série : une jeune mariée (Doudou) doit se faire accepter par ses deux belles-mères (l’ancienne et la nouvelle épouse de son beau-père) qui s’exècrent mutuellement...Projection de deux extraits du grand succès chinois Doudou et ses belles-mères en version franco-sénégalaise dans le cadre du séminaire « Présences chinoises en Afrique » de Xavier Aurégan, Jean-Jacques Gabas et Thierry Pairault.

Lire la suite

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Habitants et citoyens, gouvernement urbain à Pékin

Rencontre - Mardi 24 janvier 2017 - 18:30Pékin a une histoire riche et qui s’étend sur plusieurs siècles. Prendre en considération cette profondeur historique peut-il aider à éclairer et comprendre les évolutions récentes qu’a connues la ville ? C’est le pari que se propose de relever ce Rendez- (...)(...)

Lire la suite

Plus ça change ? Media control under Xi Jinping

Séance spéciale de séminaire - Lundi 16 janvier 2017 - 16:00Dans le cadre du séminaire Culture et Politique en Chine contemporaine, la séance du lundi 16 janvier 2017 accueillera une conférence de Anne-Marie Brady professeur à l’université de Canterbury (Nouvelle Zélande), intitulée "Plus ça cha (...)(...)

Lire la suite

autour du livre d’Alain Roux "Chiang Kaï-shek. Le grand rival de Mao"

Débat - Vendredi 16 décembre 2016 - 15:00Le Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine organise une rencontre-débat autour du livre d’Alain Roux : Chiang Kaï-shek. Le grand rival de Mao (Paris, Payot, 2016).En présence de l’auteur et avec la participation de :Marie-Claire Bergère (INA (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 90
Fax : +33 (0)1 49 54 23 99
Email