Publications |

Parutions 2011

L'opium

L'opium

Une passion chinoise

Xavier Paulès
Paris,  Payot, Histoire ,  2011,  320 p.
Préface de Timothy Brook. Dans l'imaginaire des Occidentaux, bercés par les aventures de Tintin dans Le Lotus bleu ou par la lecture des Paradis artificiels de Baudelaire, l'opium reste indissolublement lié à la culture chinoise, alors que les Chinois le voient eux comme une drogue par essence "étrangère", symbole des agressions impérialistes dont leur pays a été victime au XIXe siècle à travers les deux guerres qui portent son nom. Entre 1750, date de l'arrivée massive et illicite de l'opium indien dans les cales des bateaux anglais, et 1950, date de son éradication définitive par Mao, l'opium a posé sur la Chine une empreinte considérable et lui a ouvert les portes de la modernité. Si son succès y fut remarquable à tous les étages de la société, il n'en fut pas moins bref et coïncide avec ce moment où l'empire des Qing en déclin passe sous tutelle des puissances étrangères. Dans cet essai brillant et décapant, qui tord le cou à bon nombre d'idées reçues, l'auteur nous donne des clés pour expliquer ce succès inédit. Il sera suivi d'une tout aussi étonnante désaffection, qui s'explique non pas tant par les ravages de ce "fléau" sur la population que par la montée du nationalisme chinois. En définitive, il nous dresse de son rôle un bilan nuancé : si l'opium apparaît de prime abord comme un symptôme de l'affaiblissement de l'Etat - et non comme une de ses causes profondes -, il contribue vite à son renforcement en devenant une source vitale de revenus. Sur le plan humain, il a un coût indéniable et a pu aggraver certaines famines. Mais il a accéléré l'intégration des ethnies minoritaires de régions pauvres et isolées en leur permettant de disposer d'une production commercialisable. Enfin, il a facilité les échanges commerciaux inter-régionaux et créé les conditions du développement exponentiel de villes comme Hong Kong ou Shangai.  

Pour citer ce document

, «L'opium», cecmc [En ligne], Parutions 2011, Publications, mis à jour le : 17/12/2012
, URL : http://cecmc.ehess.fr/index.php?2808.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Recrutement d'un-e post-doctorant-e dans le cadre du projet de recherche « Sphères publiques alternatives en Chine au 20e siècle »

Appel recherche - Jeudi 20 juillet 2017 - 20:00Le Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC, UMR Chine Corée Japon, EHESS‐CNRS) recrute un‐e chercheur-­e post-­doctorant-­e dans le cadre du projet de recherche « Sphères publiques alternatives en Chine au 20e siècle » (coordina (...)(...)

Lire la suite

La religion et le problème de la « société civile » en Chine

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 15 juin 2017 - 13:00Dans cette conférence, je propose d'explorer les tensions entre la religion traditionnelle et les normes modernes de solidarité civile en Chine, à partir de la théorie de la « sphère civile » du sociologue américain Jeffrey Alexander (The (...)(...)

Lire la suite

The City and the Empire: Financial Debates and Intellectual Trauma in Eleventh-Century China

Séance spéciale de séminaire - Lundi 19 juin 2017 - 13:00During the 1030s and 1040s, literati believed that they were close to discerning the universal pattern that inhered in all things and that had informed the perfect governance of the ancient sages. By perceiving the city as a living organis (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CECMC
54 boulevard Raspail
750006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 90
Fax : +33 (0)1 49 54 23 99
centre.chine@ehess.fr