Membres |

Membres statutaires

Xavier Paulès | 包利威

Xavier Paulès
Directeur du CECMC
Maître de conférences EHESS
Institution(s) de rattachement : EHESS
Centre(s) de rattachement : CECMC
Laboratoire(s) de rattachement : Chine Corée Japon

Contact

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, 190-198 avenue de France, 75244 Paris cedex 13

xavier.paules@ehess.fr

Tél. 33 1 49 54 20 90

Responsabilités

  • Directeur du Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine (2015-)

Thèmes de recherche 

  • Histoire urbaine de la Chine contemporaine
  • Histoire de l’opium
  • Histoire des jeux de hasard

Terrain 

  • Canton, Guangdong, Macao

Enseignement

Conférences

  • « Yuan Shikai », Université de Genève, 15 octobre 2015. Enregistrement sur le site de l’université de Genève https://mediaserver.unige.ch/play/92042
  • « Les guerres de l’opium et la question de l’opium », Université de Genève, 27 septembre 2012.  Enregistrement disponible sur le site de l’Université de Genève
  • « Les coolies ». Conférence donnée dans le cadre du cycle « Histoire mondiale de la colonisation : les archétypes » (Musée Branly, Paris, 27 janvier 2011). Enregistrement disponible sur le site du musée.
  • « L’opium ». Conférence donnée dans le cadre de la série «Histoire mondiale de la colonisation : les matières premières» (Musée du quai Branly, Paris, jeudi 28 janvier 2010). Pour voir la conférence en ligne, cliquer ici.

Publications principales

Ouvrages

Articles récents

  • « A Comparison between two Places of Sociability in the Late Qing and Republican Periods: Opium Houses and Gambling Dens in Canton », in Luca Gabbiani (éd.), Urban Life in China from the 15th to the 20th Century, Paris : Presses de l’EFEO, 2016.
  • « 禁烟运动:挽救国民党统治的万灵药 ? », 漢學研究 [Recherches de sinologie], vol. 19 (automne 2015), p. 183-209.
  • « La Chine sera communiste », L’Histoire, n° 413-414 (juillet-août 2015), p. 116-119.
  • « Coolies, la traite oubliée », L’Histoire, n° 397 (mars 2014), p. 68-73.
  • « Les limites de l’influence du modèle de Las Vegas dans l’offre de jeux de hasard à Macao : apports d’une mise en perspective historique », Études chinoises, vol. 33/2 (2014), p. 129-152.
  • « Chengshi zhong de yapian : dui Guangzhou yanguan de yanjiu 城市中的鸦片:对广州烟馆的研究, 1923-1936 », 近代广州研究 Jindai Guangzhou yanjiu, vol. 1 (sept. 2013), p. 366-400.
  • « Xishen xinwen jishi : "Yuehua bao" yu Guangzhou richang shenghuo 細審新聞記事:《越華報》與廣州日常生活(1927-1938)», in 連玲玲 Lian Lingling (dir.) 萬象小報:近代中國城市的文化、社會與政治 Wanxiang xiaobao : jindai Zhongguo chengshi de wenhua, shehui yu zhengzhi. Taibei : Zhongyang yanjiuyuan jindaishi yanjiusuo, 2013, p. 335-365.
  • « Gambling in China reconsidered: fantan in South China during the early twentieth century », International Journal of Asian Studies, vol. 7, n° 2 (juillet 2010), p 179-200.
  • « Xunzhao xidu zhe : guanyu 20 shiji 30 niandai Guangzhou yapian xi shi zhe de yanjiu 寻找吸毒者:关于20世纪30年代广州鸦片吸食者的研究 », 城市研究 Chengshi yanjiu, n° 25 (juin 2009), p. 142-170.
  • « Opium in the city (1923-1936) : a spatial study of Canton opium houses », Modern China, vol. 35, n° 5 (septembre 2009), p 495-526.
  • « Les institutions de désintoxication pour fumeurs d’opium à Canton entre 1839 et 1953», Revue historique, n° 647 (juillet 2008), p. 627-656. Résumé. Texte intégral disponible en ligne sur Cairn.info
  • « La lutte contre l’opium, panacée politique pour le Guomindang? », Vingtième siècle, n° 95 (Juillet-septembre 2007), p 193-217. Résumé de l’article. Texte intégral disponible en ligne sur Cairn.info
  • « L’éloge interdit : étude du système de valeurs des fumeurs d’opium dans la Chine républicaine », Genèses, n° 62 (mars 2006), p 69-92. Résumé et plan de l’article Texte intégral disponible en ligne sur Cairn.info
  • « In search of smokers : a study of Canton opium smokers in the 1930s », East Asian History, n° 29 (juin 2005), p 107-128. Texte intégral disponible en ligne sur le site d'East Asian History.
  • « Les fumeurs d’opium à Canton dans les années 1930 », Études chinoises, n°23 (2004), p 141-180. Texte intégral de l’article disponible en ligne sur le site de l’Association française d’études chinoises.

Principaux articles publiés sur Internet

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Habitants et citoyens, gouvernement urbain à Pékin

Rencontre - Mardi 24 janvier 2017 - 18:30Pékin a une histoire riche et qui s’étend sur plusieurs siècles. Prendre en considération cette profondeur historique peut-il aider à éclairer et comprendre les évolutions récentes qu’a connues la ville ? C’est le pari que se propose de relever ce Rendez-vous.Les évolutions qu’ont connues les villes chinoises au cours des dernières décennies ont profondément bouleversé les tissus urbains et l’habitus des citadins. Pékin ne fait pas exception, loin s’en faut.S’appuyant sur l’expérience ethnographique de Judith Audin et sur la pratique historienne de Luca Gabbiani, le débat s’efforcera de mettre en lumière le caractère multiforme du rapport à leur ville qu’entretiennent les Pékinois aujourd’hui tout en questionnant la pertinence du discours de la « modernité » qui domine très largement les enjeux urbanistiques en Chine depuis les années 1990.Les orateurs s’attacheront à dégager les notions de rupture et de continuité, en adoptant plusieurs focales d’observation différentes, du central au local. En variant les échelles d’analyse, aussi bien en termes d’espace que de temps, ils porteront l’éclairage sur les acteurs qui ont pris part au processus, résidents de longue date et migrants récents, organisations sociétales de nature non-gouvernementale, institutions municipales et organismes de l’Etat.ParticipantsJudith Audin est docteure en sciences politiques. Elle a porté un regard d’ethnologue sur les comités de résidents dans des quartiers construits à différentes époques, ceux des hutongs du « vieux Pékin », ceux des logements communistes des années 1950, ceux des appartements commercialisés des dernières décennies.Luca Gabbiani, historien, maitre de conférences à l’EFEO, est familier du dispositif d’administration de Pékin, de la vie quotidienne dans la capitale chinoise et de sa modernisation entamée au cours de la dernière décennie du régime impérial (1901-1911).Modération : Françoise Ged, architecte, HDR, responsable de l’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine à la Cité de l’architecture & du patrimoine, chargée de cours à l’INALCO et à l’IEMN-IAE.Les Rendez-vous ChineQuarante ans après le lancement des réformes en Chine, qu’en est-il de l’aménagement urbain et rural, de l’architecture, de la citoyenneté, du tourisme, des politiques patrimoniales ? Quelles ruptures, quelles continuités de la Chine impériale à la Chine actuelle ?Les RDV Chine proposent de croiser et partager les points de vue en invitant urbanistes, architectes, historiens, géographes, sociologues, chercheurs, praticiens, observateurs à prendre la parole dans des dialogues organisés par l’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine, en partenariat avec le CNRS, l’UMR Chine-Corée-Japon et l’EHESS.Prochaine séancesMardi 7 mars : Le patrimoine culturel immatériel : enjeux quotidiens et internationaux en Chine aujourd’huiMardi 21 mars : Territoires ruraux, représentations anciennes et projets contemporains(...)

Lire la suite

Plus ça change ? Media control under Xi Jinping

Séance spéciale de séminaire - Lundi 16 janvier 2017 - 16:00Dans le cadre du séminaire Culture et Politique en Chine contemporaine, la séance du lundi 16 janvier 2017 accueillera une conférence de Anne-Marie Brady professeur à l’université de Canterbury (Nouvelle Zélande), intitulée "Plus ça change? Media control under Xi Jinping".BiographyAnne-Marie Brady researches Chinese domestic and foreign politics and polar politics. She is editor-in-chief of The Polar Journal, and has published ten books and more than forty scholarly papers on a range of issues including China’s strategic interests in the Arctic and Antarctic, China’s modernised propaganda system, New Zealand-China relations, NZ foreign policy and competing foreign policy interests in Antarctica. She is a fluent Mandarin speaker with dual majors in Chinese, Political Science and International Relations. Anne-Marie Brady is a Global Fellow at the Woodrow Wilson Centre in Washington DC, a non-resident Senior Fellow at the China Policy Institute at the University of Nottingham, and a member of the Council on Security Cooperation in the Asia-Pacific. In 2014 she was appointed to a two-year term on the World Economic Forum's Global Action Council on the Arctic. Her recent publications include: Marketing Dictatorship: Propaganda and Thought Work in Contemporary China (Rowman and Littlefield, 2008), China's Thought Management (Routledge, 2012), The Emerging Politics of Antarctica (Routledge, 2013) and China as a Polar Great Power (Cambridge University Press and Wilson Press, 2017)AbstractSince Xi Jinping took over the role of General Secretary of the Chinese Communist Party in 2012 there has been a tightening of social, political, and economic controls in China, alongside a renewed emphasis on CCP ideology. But to what extent are Xi’s measures a continuance of policies established by his predecessors Jiang Zemin (1989-2002) and Hu Jintao (2002-2012)? Do they reflect a new direction for CCP media management and social and political control? What is the agenda behind these changes and what do they tell us about the CCP’s hold on power? This paper analyses trends in media control during the Jiang and Hu eras and then examines to what extent Xi’s initiatives are a new direction for the CCP government.La conférence aura lieu en anglais. Tous sont les bienvenus.(...)

Lire la suite

autour du livre d’Alain Roux "Chiang Kaï-shek. Le grand rival de Mao"

Débat - Vendredi 16 décembre 2016 - 15:00Le Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine organise une rencontre-débat autour du livre d’Alain Roux : Chiang Kaï-shek. Le grand rival de Mao (Paris, Payot, 2016).En présence de l’auteur et avec la participation de :Marie-Claire Bergère (INALCO/EHESS)Rana Mitter (Université d’Oxford)David Serfass (EHESS)Résumé du livre« Brutal et tyrannique. Irritable. Vaniteux, têtu, méchant, extravagant, jaloux, avare, luxurieux, arrogant. Aime à se donner en spectacle et fanfaronne sur sa richesse. » Tel est l’autoportrait sans concession tracé à l’âge de 31 ans par Chiang Kaï-shek (1887-1975) dans son Journal de 16 000 pages conservé à l’université de Stanford.Brutal, le jeune Chiang l’est assurément : à Shanghai, il n’hésite pas à assassiner pour le compte du gang de la Bande Verte, à battre sa première femme ou à malmener les soldats placés sous ses ordres. Après la mort de son mentor, Sun Yat-sen, en 1925, le « général rouge » saisit sa chance en s’emparant du Guomindang, le Parti nationaliste. Désormais marié à la belle et brillante Meiling, qui lui sert de conseillère occulte et d’interprète auprès des États-Unis, il s’attache à réunifier la Chine, massacrant ses alliés communistes de jadis et soumettant les seigneurs de la guerre. Pendant douze ans, il mène un double combat : à l’extérieur contre les Japonais, à l’intérieur contre les communistes. Si, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, cet habile stratège est considéré, avec Churchill, Franklin Roosevelt et Staline comme un des « Quatre Grands », il ne se montre pas à la hauteur de son destin et doit capituler en 1949 devant Mao, son rival de toujours. Exilé à Taïwan, il impose sur l’île sa dictature et tente en vain de reconquérir une Chine continentale perdue.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 90
Fax : +33 (0)1 49 54 23 99
Email