Membres |

Anciens membres

Emmanuel Jourda

Docteur

Thèse

  • Les usages postrévolutionnaires d'un canon orthodoxe : le Front Uni et l'invention politique de l'après-révolution en Chine (1978-2008)
  • Directeur de thèse : Yves Chevrier [Science politique]
  • Année de soutenance : 2012

Résumé

Cette thèse vise à définir conceptuellement la forme politique du régime de la République Populaire de Chine dans sa phase postrévolutionnaire, en historicisant le processus qui permet au Parti Communiste chinois de sortir du temps révolutionnaire maoïste, et de se transformer en un Parti-État qui aspire à représenter la nation chinoise. Cette trajectoire est étudiée à travers une déconstruction du Front Uni; à la fois concept politique qui accompagne le Parti Communiste depuis sa création et la RPC depuis sa fondation, Département éponyme directement rattaché au niveau central du Parti, et action politique en direction de composantes spécifiques de la nation chinoise, tant au sein des frontières étatiques de la Chine qu'envers la diaspora. L’évolution du Front Uni, telle qu'elle ressort des écrits officiels sur une période de trente ans, autorise une caractérisation des mutations politiques qu'ils tracent et datent avec précision. Ceci permet de dessiner les contours et enjeux des mues successives d'un Parti Communiste qui invente, au gré des évolutions économiques et sociales du pays, son hégémonie et son étatisation pour éviter sa propre désinstitutionnalisation. Cette ambition se réalise en réinventant le système communiste de l'intérieur, afin d'y puiser de quoi échapper tant à la révolution prolétarienne et qu'à la révolution démocratique, autour d'un modèle qui se veut constitutif d'un "Juste Milieu", entre justice et stabilité politique, reconnaissance politique de la société, mais accompagné d'une institutionnalisation politique exclusivement réservée au Parti Communiste.

Communications

  • «  Comment écrire sur un PCC à l’apparente immobilité ? », atelier des doctorants en études chinoises, CECMC, mardi 11 décembre 2012.
  • « Construire l’histoire longue du PCC : Se réapproprier l’histoire de la révolution pour en faire celle de l’institution du Parti-État-nation », Journée des Doctorants de l'UMR Chine, Corée, Japon, 27 avril 2011
  • « Le Front Uni et le préambule constitutionnel : Juridicisation du politique par la partie la moins normative de la Constitution », Association Française d’Etudes Chinoises (AFEC), Journée “jeunes chercheurs”, 26 juin 2009


 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Recrutement d'un-e post-doctorant-e dans le cadre du projet de recherche « Sphères publiques alternatives en Chine au 20e siècle »

Appel recherche - Jeudi 20 juillet 2017 - 20:00Le Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC, UMR Chine Corée Japon, EHESS‐CNRS) recrute un‐e chercheur-­e post-­doctorant-­e dans le cadre du projet de recherche « Sphères publiques alternatives en Chine au 20e siècle » (coordina (...)(...)

Lire la suite

La religion et le problème de la « société civile » en Chine

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 15 juin 2017 - 13:00Dans cette conférence, je propose d'explorer les tensions entre la religion traditionnelle et les normes modernes de solidarité civile en Chine, à partir de la théorie de la « sphère civile » du sociologue américain Jeffrey Alexander (The (...)(...)

Lire la suite

The City and the Empire: Financial Debates and Intellectual Trauma in Eleventh-Century China

Séance spéciale de séminaire - Lundi 19 juin 2017 - 13:00During the 1030s and 1040s, literati believed that they were close to discerning the universal pattern that inhered in all things and that had informed the perfect governance of the ancient sages. By perceiving the city as a living organis (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 90
Fax : +33 (0)1 49 54 23 99
Email