Membres |

Membres permanents

Marie-Paule Hille | 伊玛丽

Maître de conférences EHESS - Membre statutaire en activité
Institution(s) de rattachement : EHESS
Centre(s) de rattachement : CECMC
Laboratoire(s) de rattachement : Chine Corée Japon

Contact

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, bur. 733, EHESS, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris

marie-paule.hille@ehess.fr

Chaire

Histoire et anthropologie du monde musulman chinois. Aspects politiques, religieux et économiques, XIXe-XXIe siècle

Thèmes et séminaires de recherche

Marie-Paule Hille est docteur en Anthropologie sociale et ethnologie (EHESS, Paris, 2014). Depuis 2005, elle effectue un travail de recherche en sciences sociales sur la société musulmane dans le Nord-Ouest de la Chine, principalement au Gansu, au Qinghai et au Ningxia.

Dans le cadre de son doctorat et postdoctorat (LabEx Hastec), elle a consacré une enquête de dix années à l’étude d’une communauté musulmane chinoise, le Xidaotang 西道堂, en adoptant une perspective à la fois historique (1857-1958) - fondée sur une documentation écrite de première main recueillie sur le terrain et sur une histoire orale - et anthropologique. La thèse a montré comment cette communauté a su traverser les épisodes violents de l’histoire de Chine et comment les pratiques et les normes du passé font l’objet d’une translation au présent. Un autre apport de la thèse a été également de démontrer que l’existence même du Xidaotang prouve les convergences entre pensée morale et politique confucéenne et islamique. [Résumé de la thèse]

Anthropologie religieuse et politique autour du culte des saints musulmans

Dans la continuité de ce premier travail, Marie-Paule Hille a entrepris une étude sur le Culte des saints musulmans. Cette perspective lui sert de fil rouge pour mieux comprendre les transformations religieuses, politiques et économiques des communautés religieuses locales en Chine contemporaine. En mêlant une approche historique et anthropologique, elle s’intéresse à la variabilité de la notion de sainteté à travers les époques [Hille, 2016], à la transformation des espaces sacrés dans un contexte de forte patrimonialisation, à la résistance ou disparition de certaines pratiques rituelles [Hille, 2018] ainsi qu’à l’aspect économique qui sous-tend toute activité religieuse.
Lien vers le séminaire de recherche: Le culte des saints en Chine (islam et taoïsme) : approches historique et anthropologique. 3

Anthropologie historique autour de la question de ce qui est commun/collectif

Depuis 2017, Marie-Paule Hille a ouvert un nouveau thème de recherche sur une période laissée de côté durant sa thèse:  les décennies maoïstes. A partir de documents officiels, écrits internes à la communauté, témoignages de missionnaires étrangers, enquête orale, elle travaille actuellement sur l’organisation socio-économique collective du Xidaotang avant 1949 en explorant tous les secteurs économiques investis par la communauté. Dans le droit fil de cette perspective d’histoire locale, elle examine la façon dont la Réforme agraire a été mise en œuvre de façon globale à Lintan (1951-1952) et les ajustements que le cas particulier du Xidaotang a imposés à sa mise en application.
Lien vers le séminaire de recherche: Expériences des débuts du communisme en Chine (années 1950-1960) : enquêtes historiques et anthropologiques

Anthropologie économique: sociabilités et réseaux marchands passés et actuels

Marie-Paule Hille poursuit également un travail de recherche sur le monde marchand musulman, entrepris en parallèle de son doctorat dans le cadre d’un projet de recherche international financé par la Chiang Ching Kuo foundation (coordonné par Christian lamouroux, 2006-2009). Elle mène une étude historique des réseaux marchands que le Xidaotang a su déployer durant la période républicaine à l’échelle régionale et nationale, notamment le commerce caravanier dans les régions tibétaines (Hille, 2010, 2015). Une enquête ethnographique débutée en 2005 a permis d'identifier un réseau de boutiques de soieries et de satin allant du lieu de production (Hangzhou), à celui de la vente au gros (Linxia, Gansu) puis de la vente au détail (Maqu, Amdo) [Hille, 2018]. Cette anthropologie économique s’inspire des méthodes d’ethnocomptabilité mises au point par Alain Cottereau dans la veine d’une sociologie de l’évaluation.
Lien vers le séminaire de recherche: Pratiques d’enquêtes et sens de la réalité sociale : terrains comparés par des collectifs d’investigation

Musulmans chinois et nationalisme

Dans la suite de son travail effectué pour la Gerda Henkel Fondation, dans le cadre du programme « The concept of nation, national movements and nationalism in Islamic civilisation », Marie-Paule Hille poursuit ses recherches sur les expressions d’un nationalisme chinois par les intellectuels musulmans du Gansu dans un contexte de réforme de l’éducation. Elle s’intéresse plus particulièrement aux écrits d’un intellectuel mineur, Ding Zhengxi (1911-1966), diplômé de l’université de Pékin en 1929, à ses influences intellectuelles, à sa compréhension de l’islam chinois et à sa manière de situer les musulmans dans le grand ensemble chinois des années 1930 et 1940.

Historiographie, méthodes d'enquête & sciences sociales

D’un point de vue plus épistémologique, Marie-Paule Hille entreprend dans ses travaux une réflexion approfondie sur l’historiographie [Hille, 2016], sur les méthodes d’enquête et sur la constitution d’un savoir en sciences sociales. Elle a, à ce sujet, écrit un article en collaboration avec Sandrine Ruhlmann sur les méthodes de travail de Françoise Aubin (1939-2017), dont elle fut l’étudiante.

Activités scientifiques (en cours)

  • Co-rédactrice en chef des Archives de Sciences sociales des religions, Editions de l’EHESS.
  • Membre du Comité de rédaction de l’International Journal of Islam in Asia (IJIA), Brill publisher.
  • Membre du Conseil de rédaction de Monde commun, Revue d’anthropologie publique, collection des Presses universitaire de France (PUF).

Liste des travaux & conférences (oct. 2018 - sept. 2019)

Interventions Journées d'études et Colloques

  • « La sociabilité à table : quelques réflexions sur différentes pratiques contemporaines de repas communautaire en milieu musulman chinois », communication à la journée d’études « Ravitaillement, alimentation, commensalité » organisée par F. Daucé et I. Thireau (EHESS, Paris), 26 mars 2019.

Conférences invitées

  • « Islam in Northwest China: An Overview of a Sino-Islamic Group, the Xidaotang », communication à l’International Symposium Islam in China. New studies and perspectives (Ali Vural Ak Center for Global Islamic Studies, George Mason University), 4 avril 2019. Essay published online - video-recording
  • « Teasing, Troublemaking, Snubbing: An Ethnography of Trade Relationship between Chinese Muslims and Tibetans in Amdo », communication à l’International Symposium Redrawing and Straddling Borders. Chinese Muslims in Transnational Fields and Multilingual Literatures (Institute for Research in Humanities, Kyoto University), 1-2 déc. 2018.  

Direction d’ouvrage collectif, numéro de revue

  • En collaboration avec Stéphane Baciocchi et Alain Cottereau (dir.), Le pouvoir des gouvernés. Ethnographies de savoir-faire politiques sur quatre continents, Bruxelles, PIE, Peter Lang, 2018.

Contributions à des ouvrages collectifs

  • « Faire communauté : dimensions religieuses et politiques d’un rite alimentaire sur trois générations », p.145-180, in Baciocchi S., Cottereau A., Hille M.-P. (dir.), Le pouvoir des gouvernés. Ethnographies de savoir-faire politiques sur quatre continents, Bruxelles, PIE, Peter Lang, 2018.
  • (Avec Cottereau A., Baciocchi S.), « Pratiques d’enquête et sens de la réalité sociale », p.9-40, in Baciocchi S., Cottereau A., Hille M.-P. (dir.), Le pouvoir des gouvernés. Ethnographies de savoir-faire politiques sur quatre continents, Bruxelles, PIE, Peter Lang, 2018.

Articles

  • « Enquête dans les ‘papiers’ de Françoise Aubin (1932-2017) », (avec Sandrine Ruhlmann), Techniques & Culture 71, « Technographie », 2019 [En ligne].
  • « Terreur et révolution : un cas de ‘persécutions religieuses’ en milieu musulman au sud du Gansu (Chine) après 1911 », Cahiers d’études du religieux. Recherches interdisciplinaires 19, 2018 [En ligne] ; DOI : 10.4000/cerri.2458
  • « Interacting with the ‘Himalayan Ummah’. The case of Xidaotang, a Chinese Muslim Community from Lintan », HIMALAYA, the Journal of the Association for Nepal and Himalayan Studies 38 (2), 2018, p. 100-105. [En ligne]

Responsabilités administratives

  • Depuis 2016    Membre de la Commission de la scolarité de l’EHESS
  • Depuis 2017    Membre suppléante au Conseil administratif de l’EHESS
  • Depuis 2017    Membre du Conseil pédagogique de la mention Anthropologie sociale   & Ethnologie
  • Depuis 2018    Membre du Conseil d’équipe du Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC)
  • Depuis 2018    Membre du Conseil de laboratoire UMR 8173 Chine-Corée-Japon (CCJ)
  • Depuis 2018    Membre du Comité de pilotage de l’équipe scientifique de l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM)
  • Depuis 2018    Membre du Conseil Scientifique de la Bulac

Encadrement (2019-2020)

  • Hong Yi, Master 2, Anthropologie, thème: pratiques alimentaires des femmes chinoises musulmanes à Paris, approche: anthropologie visuelle
  • Milena de Hartingh, Master 2, Anthropologie, thème: sentiment d'appartenance des migrants afhans à Paris et à New York, enquête multi-située
  • Mohammed Belhadj, Master 2, AMO, thème: étude comparée de communautés musulmanes au Japon
  • Julien Eyssartier, Master 2, AMO, thème: culture motarde dans le nord-ouest de la Chine (Gansu)
  • Ma Liya, Master 1, Anthropologie, thème: vie quotidienne des musulmans sous Ma Bufang et pendant la période maoïste, approche: anthropologie historique
  • Fan Linhan, Diplôme de l'école, 2e année, étude de l'oeuvre de Han Lin, le Duoshu (avec la collaboration d'Isabelle Landry-Deron)
  • Comité de suivi de thèse de Francesca Rosati, titre de la thèse : « Les écoles coraniques féminines du Nord-Ouest de la Chine : le cas de "Nüxiao" au Linxia (Gansu) », Sociologie, sous la direction d'Isabelle Thireau, date d'inscription: 2015
  • Comité de suivi de thèse de Léo Maillet, thèse portant sur les migrants ouïghours en Chine intérieure (Xi'an, Yiwu, Canton), Etudes politiques, sous la direction de Stéphane Dudoignon, date d'inscription: 2018
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Le cinéaste et la dissidente. Une contre-histoire de la Chine maoïste

Projection-débat - Jeudi 16 mai 2019 - 12:30« Sciences sociales. Regards sur le monde » est un nouveau cycle de rencontres, à l’initiative de l’EHESS, du CNRS et de mk2. Il propose de découvrir, dans toute leur complexité, certains enjeux propres à une région du monde. Photos, séquences de film, (...)(...)

Lire la suite

Figure d'une dissidente sous Mao : Lin Zhao, combattante de la liberté

Rencontre - Vendredi 15 février 2019 - 17:00Le Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine vous invite à une rencontre autour de l'ouvrage d'Anne Kerlan, Lin Zhao, combattante de la liberté.Une séance animée par Isabelle Thireau (CCJ-CECMC), avec Michel Bonnin (CCJ-CECMC) en tant que d (...)(...)

Lire la suite

Représenter un État non reconnu : le métier de diplomate à Taïwan

Conférence - Mardi 29 janvier 2019 - 17:00La prochaine conférence du cycle « Perspectives taïwanaises », consacré à l'étude de la société taïwanaise, aura lieu le mardi 29 janvier 2019 de 17h00 à 18h30 dans la salle A7-37 de l'EHESS (54, bd. Raspail, 75006 Paris).Madame Françoise Mengin, directr (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CECMC
54 boulevard Raspail
750006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 90
Fax : +33 (0)1 49 54 23 99
centre.chine@ehess.fr